Skip to content

Présentation de la Resc par Patrick Fouchier au Congrès National 2018

Presentation de la Resc par Patrick Fouchier au Congrès national 2018

Patrick Fouchier – 24 novembre 2018

Introduction


Bonjour à tous,

Tout d’abord merci à tous ceux qui ont préparé cette journée malgré les difficultés du moment…

Merci à vous d’être là pour partager ces moments de réflexion sur :
« comment accompagner au mieux nos patients dans les moments les plus difficiles de leurs traitements »

Merci au Pr JL Bernard Aphm d’avoir le premier ouvert son service d’oncologie pédiatrique à la Resc il y a longtemps pour apaiser les souffrances récurrentes des enfants, au Pr Aubrun Hcl pour son ouverture à cette approche complémentaire. Je remercie le Dr A. Le Clerc pour son aide permanente dans l’élaboration des programmes de la formation.

Bienvenue à tous nos invités qui  de près ou de loin ont participé au développement de cette main apaisante dans leur milieu professionnel.

Merci à tous les intervenants qui sont venus aujourd’hui nous offrir généreusement leur témoignage et leurs observations sur les bienfaits de la Resc.

Merci enfin aux 18 formateurs ici présents qui transmettent depuis des années à travers la France leur conviction et leur expérience de la méthode aux professionnels de santé qui le souhaitent dans l’intérêt, avant tout, des patients. Il est important de préciser que nous sommes un organisme de formation en lien avec aucuns lobbies, d’autant plus que nous n’avons rien à vendre…

Mais, qu’est ce que la Resc ?


3 mots clés : l’écoute, le contact, la fluidité

  • La RESC est une écoute des ondes qui parcourent les méridiens définis dans la médecine chinoise. On considère qu’un contact cutané même très léger provoque l’émission d’une onde qui va suivre des trajets privilégiés. Le contact digital sur un point précis d’un méridien permet d’en apprécier la fluidité et d’en tirer une certaine écoute du corps par ses résonances.
  • La Resc, c’est tout d’abord une écoute, une écoute du corps par un contact subtil sur des points d’acupuncture que l’on met en résonance selon des protocoles  expérimentés depuis de nombreuses années.
  • La Resc, c’est un écho vibratoire que l’on interroge pour obtenir une réponse dans les ressentis du patient et du praticien.

ce que vous ne comprenez pas dans vos ressentis, votre corps, lui, le sait… (ex du syndrôme métabolique)

Dr Laure Pain
  • La Resc c’est une onde que l’on induit entre deux points pour rétablir une fluidité perdue par une maladie ou une émotion dans l’Interstitium… L’interstitium est un espace contigu rempli de liquide tissulaire avec fibres qui existe entre la peau et les parois cellulaires des organes du corps, y compris les muscles et le système circulatoire. Il est situé sous la peau et recouvre au moins le système digestif, le système excréteur, les poumons, les artères, les veines et les faisceaux de cellules de chaque fibre. L’interstitium accueille les fluides interstitiels, parfois en position extracellulaire. Les organes sont tous reliés entre eux par un système de compartiments de liquide interstitiel. Ainsi, l’interstitium s’avère être l’un des plus grands organes du corps humain, à côté de la peau.Composé à 90% d’eau, le liquide interstitiel, ou liquide interstitium, sert à remplir la partie vide entre les cellules et les capillaires sanguins. Sa présence a pour effet de favoriser l’interaction entre ces deux entités. Ce serait peut être dans cet espace que l’on pourrait induire une polarité entre deux points…
  • La Resc c’est un geste d’apaisement sur une météo corporelle agitée par des vagues de douleurs, les tsunamis de la vie, les dépressions, les vents de panique et autres situations anxiogènes dont on va vous parler aujourd’hui.
  • La Resc c’est le respect des ressentis qui appartiennent à chacun d’entre nous, car notre passé qui est dans chaque instant (Hubert Reeves) fait la différence de nos réactions devant  les évènements douloureux.

Différence entre sentir et ressentir :

  • Sentir c’est surtout par le contact cutané
  • Le ressenti, c’est éprouver une sensation, un sentiment profond, avec une implication émotionnelle. + Éprouver vivement une sensation physique, en tant que telle, agréable ou désagréable. Il y a une notion d’intériorité en rapport avec son vécu, sa sensibilité, son histoire, ses connaissances, sa culture…etc

Conclusion


Enfin, la Resc rentre dans le cadre du « rôle propre » de chaque soignant en écho à la demande  pressante de nos patients d’une « intimité d’écoute » pour  les soutenir et les aider à accepter leurs traitements. C’est la vocation de la Resc.

Bon congrès à vous tous…

Patrick FOUCHIER

Laissez un commentaire





Scroll To Top