Retour sur le 1er Congrès de la RESC

photo congres resc

Ce premier congrès de la RESC à Avignon, en date du 19 novembre, a été un immense succès et nous tenons tout d’abord à remercier l’ensemble des intervenants et des participants.

En effet, cette journée a réuni plus de 350 professionnels de diverses professions de santé et d’origine géographique  débordant largement la région PACA

( des infirmières, médecins, sages-femmes, aides-soignants, auxiliaire puer, cadre de santé, manipulateur radio, kinésithérapeute, psychologue…) ce qui confirme le caractère pluridisciplinaire de cette méthode.

De l’avis même des participants, les différentes présentations et les discussions qui ont en suivies ont été très appréciées pour la qualité et la sincérité des témoignages, pour la diversité des sujets abordés et surtout pour la détermination des praticiens RESC à faire vivre leurs projets au sein de leurs structures professionnelles.

Les différentes  interventions de ce congrès  ont mis en évidence le rôle de la RESC en tant qu’outil d’accompagnement  dans le vécu des patients à travers leurs souffrances et leur mal-être. La prise en charge par la RESC comme méthode  d’accompagnement aux médications, aux thérapies invasives, à la préparation aux examens, à la chirurgie, à l’anesthésie apporte à la personne (de la naissance à la fin de vie) un apaisement physique et émotionnel l’aidant  ainsi à développer ses propres ressources d’adaptation et ainsi à améliorer l’efficacité des thérapeutiques.

Ces soignants praticiens de la RESC nous ont fait partager à travers leurs présentations les bienfaits de ce soin auprès de leurs patients mais ils nous ont surtout transmis le plaisirs de leur pratique et la valorisation de leur travail au sein de leurs équipes soignantes.

 

SYNTHESE DES THEMES :

PEDIATRIE :

Retentissement des séances sur les enfants hospitalisés :

  • sur le vécu de leur hospitalisation, et sur le ressenti des parents dans ce contexte anxiogène.
  • sur l’amélioration des symptômes de souffrance et d’inconfort par exemple sur la constipation et le RGO. (résultats appuyés par les témoignages de deux parents). Exemple cliniquement observable par l’amélioration du positionnement relâché du bébé après les séances.
  • Les séances chez l’enfant sont de natures courtes (5 à 10 min) et ainsi complètement adaptées au contexte de l’hospitalisation lors des soins et pendant les examens. Exemple d’une séance réalisée au bloc pendant un cathétérisme cardiaque sous anesthésie locale.

 

OBSERVATIONS sur le Système Nerveux Autonome.

Par les mesures de l’ANI (Analgesia Nociception Index) et de la cohérence cardiaque lors de séances de RESC, deux médecins anesthésistes qui pratiquent la méthode ont exprimé que pendant une séance les patients montrent des valeurs intéressantes dans les mesures relevant du fonctionnement du système nerveux autonome. Leur travail de recherche observationnelle montre qu’une séance de RESC aurait un effet non négligeable dans la régulation du système nerveux autonome.

 

GYNECOLOGIE ET OBSTETRIQUE :

Les interventions montrent que c’est une méthode qui « humanise » le geste médical. Les exemples cités de la curiethérapie et de procréation médicalement assistée mettent en évidence que la personne apaisée se montre beaucoup plus tolérante :

  • aux gestes invasifs
  • à l’anxiété reliée aux résultats espérés
  • à la douleur engendrée et ainsi consomme moins de médicaments antalgiques
  • la RESC tend à potentialiser les effets des thérapies.

 

MEDECINE NUCLEAIRE : La RESC est utilisée pour lutter contre l’angoisse de l’examen et en particulier la claustrophobie pour un examen incluant des contraintes spécifiques :

– L’intervention montre comment mettre en place dans le service, le dispositif de detection et de prise en charge des patients sujets à claustrophobie.

– La RESC nécessite peu de communication orale, pas de participation active du patient (enfant, comprenant mal le français, non-communiquant),

– La RESC est efficace sur du long terme: la séance est faite avant l’injection de radio-actif. Elle est applicable avec d’autres méthodes (sophrologie, hypno-analgésie; MEOPA…)

 

Mise en place d’un projet de formation à la RESC:

L’intervention montre la naissance d’un projet institutionnel avec les nécessités :

  • de coordinateurs motivés
  • de personnel investi avec des outils de transmissions incluant le suivi des séances
  • d’un projet solide et argumenté
  • du soutien institutionnel et des communications par des journées à thèmes

L’accent est mis aussi sur les difficultés à éviter pour monter un projet de ce type et pour qu’il soit pérenne.

 

GERIATRIE :

L’intervention expose le travail de recherche d’une équipe soignante de gériatrie sur la prise en charge par la RESC durant l’année 2016. Les résultats mentionnent:

– une meilleure prise en charge de l’anxiété de la personne âgée à l’hôpital,

– une meilleure qualité de vie des patients durant leur hospitalisation,

– une prise en charge globale du patient facilitée,

– une meilleure qualité de vie au travail pour les équipes soignantes,

– une image innovante de la Gériatrie aux HCL.

 

REEDUCATION :

Présentation des retours de la pratique de la RESC associé aux autres prise en charge dans un service de rééducation par une kinésithérapeute dont le travail est exclusivement dédié aux séances de RESC.

Les détails des effets constatés sur environ 1000 séances mentionnent notamment:

–  la facilitation de la rééducation / transfert

–  l’accompagnement du handicap

–  l’augmentation des amplitudes articulaires

–  la diminution des tremblements

–  la diminution de la spasticité

–  la diminution de la douleur

 

LA RESC ET LE VECU EMOTIONNEL :

– Intervention sur la prise en charge de détenus de prison qui développent des pathologies liées à l’enfermement portant atteinte au corps et à l’esprit.

– Intervention par des psychologues qui mettent en évidence l’écoute de l’Autre par la RESC qui permet d’aborder la psychologie du patient en complémentarité de la prise en charge par l’approche verbale, pour l’aider à extérioriser progressivement ses emotions.

 

– Intervention sur la pratique de la RESC dans une ONG « Pour un sourire d’enfant » pratiquée au Cambodge par le personnel soignant cambodgien dans le but d’accompagner le ressenti douloureux d’enfants maltraités.

 

Sur le plan émotionnel, la RESC favorise l’évacuation des ressentis non exprimés verbalement et qui se manifestent par des tensions. Ainsi par ce lien entre le vécu et le corps, cette méthode a toute sa place dans l’accompagnement des souffrances psychiques et émotionnelles.

 

Ainsi, ce congrès a suscité auprès des néophytes une demande de se former à la RESC et pour les praticiens une envie d’approfondissement afin de répondre à des  demandes plus spécifiques. Nous vous rappelons qu’il est organisé tout au long de l’année des séminaires d’approfondissement sur 2 jours pour les praticiens de niveau 2 et 3 autour d’un thème spécifique en groupe restreint afin d’approfondir ses connaissances ,partager ses expériences et développer son questionnement. Le site internet met  également à disposition des praticiens de niveau 2 et 3 des mémoires traitant de prise en charge spécifique.

Souhaitons que le succès soit encore plus grand pour le prochain congrès.

Merci à vous tous.

 

PARTICIPANTS CONGRES RESCrepartission par metier
REPARTITION GEOGRAPHIQUEREPARTITION GEOGRAPHIQUE CAMEMBERT

Laissez un commentaire