Aller au contenu
polyclinique lyon-nord Rillieux

Cet article de présentation de la RESC est paru dans la revue interne de la polyclinique Lyon-Nord Rillieux.

Retrouvez le contenu de cet article ci-dessous :

Résonance Énergétique par Stimulation Cutanée : Soulage et Apaiser

Au cours de l’année 2019, une dizaine de personnes de la Polyclinique Lyon-Nord ont été formées à la Résonance Énergétique par Stimulation Cutanée (RESC). En complément de la prise en charge médicale, celle-ci soulage les symptômes, améliore la gestion des effets secondaires des médicaments et apporte un apaisement mental.

Depuis une dizaine d’années, des séances de RESC sont dispensées à la Polyclinique Lyon-Nord par du personnel soignant possédant le diplôme de niveau 1 à 3, délivré par l’Institut de formation de la RESC. Renaud Reat, infirmier en cours d’acquisition du niveau 3, la pratique régulièrement. « La RESC est une méthode non-invasive qui s’appuie à la fois sur la médecine traditionnelle chinoise et les lois de l’océanographie, fondées sur une écoute tactile des points méridiens et une action à distance par une stimulation cutanée douce à l’origine d’une onde de résonance. » Outre le fait que la RESC rééquilibre les énergies du corps, elle agit directement sur les régions douloureuses. « Nous proposons la RESC aux patients qui se plaignent de douleurs aiguës comme chroniques, précise le soignant. Nous l’employons également lorsqu’ils ressentent de l’anxiété, de l’angoisse vis-à-vis d’un examen, d’un diagnostic ou d’une intervention chirurgicale. Dans le cadre de séances plus suivies, nous menons des actions ciblées sur certains troubles au niveau d’organes précis.»
Les séances sont gratuites, à la demande du patient ou en fonction du ressenti du personnel vis-à-vis des besoins de certains malades. Josiane Cotton, une infirmière spécialisée dans la douleur qui possède le niveau 3 de RESC, assure une permanence cinq heures par jour, du lundi au jeudi.

TÉMOIGNAGE
Une aide pour supporter les effets secondaires de la chimiothérapie

« Au décours de mes séances répétées de chimiothérapie, afin de soulager un lymphœdème (accumulation de liquide lymphatique) au bras droit et des douleurs articulaires liées au traitement, il m’est régulièrement proposé de la RESC. Cela m’apporte une détente psychologique et un bien-être personnel. Plus sereine.j’ai l’impression de “déposer mon sac à dos”.Jeconstateégalementunediminutionde l’intensitédes douleurs induites par le traitement anticancéreux.» Brigitte

Polyclinique Lyon-Nord Rillieux – 2020

Voici le PDF de l’article original :

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

Faire défiler vers le haut